Relier le passé et l’avenir

Véritable lieu emblématique de la capitale depuis 1902, l’ancien abattoir de Hollerich, dit « Schluechthaus », deviendra un nouvel espace de rencontre reliant les quartiers environnants. Dans cette optique, la Ville de Luxembourg a organisé un concours d’architecture, dont l’objectif est de créer un endroit mélangeant à la fois activités culturelles et sportives tout en préservant l’aspect street, culturel et industriel frappant du site et en veillant toujours à l’écologie urbaine. City vous fait découvrir l’évolution centenaire de l’ancien abattoir et les trois projets finalistes du concours.
Remontons encore un peu plus dans le passé. Savez-vous que nous célébrons le 175e anniversaire de la Constitution cette année-ci ? Les conditions de vie pitoyables et les tensions accrues entre l’État et l’Église catholique ont provoqué la fameuse révolution de 1848 qui aboutit enfin à l’adoption de la Constitution libérale. Coup de projecteur sur l’exposition 1848 – Revolutioun zu Lëtzebuerg, conçue par la Chambre des députés et les Archives nationales de Luxembourg. Suivez l’histoire complexe du pays et retrouvez les moments forts de l’exposition à l’intérieur de ce magazine.
Assez parlé du passé, passons à l’avenir avec deux sujets non moins intéressants. Qui dit avenir, dit jeunes résidents. Avec le concept des forums de discussion Lëtz’ Discuss, la Ville donne la parole aux jeunes de 12 à 26 ans pour manifester leurs besoins et désirs pour leur propre ville. En automne 2023, il sera temps de présenter les résultats de leurs échanges à la commission de la jeunesse. Je vous invite à découvrir le vécu de trois participants et leurs idées. Qui dit avenir, dit également innovation. Intéressons-nous au concept de l’habitat participatif permettant l’association et la coopération entre futurs voisins.
Que vous soyez donc plutôt intéressés par le passé ou l’avenir de la ville, le magazine City de septembre aborde des sujets pour les goûts de chacun et chacune. Bonne lecture !

city.vdl.lu

– – – – – –
PHOTO: Caroline Martin