Préserver la nature et le climat en ville

Saviez-vous qu’en soutien au conseil communal, ainsi qu’au collège échevinal, des commissions communales délibèrent et donnent leur avis ? Découvrez, dans ce numéro de City, la commission communale de la protection de la nature et de l’environnement.

Performance énergétique des bâtiments et plus généralement la protection du climat, biodiversité dans les parcs et forêts et amélioration du tri des déchets sont autant d’aspects essentiels de la Ville de Luxembourg, étudiés par la commission de la protection de la nature et de l’environnement. La commission pour la protection de la nature et de l’environnement a été créée le 15 janvier 1979 sous l’impulsion du mouvement écologiste. Dans le domaine de la construction, afin d’apporter la meilleure réponse aux dossiers qu’ils étudient, les membres de la commission sont informés, via les services spécialisés de l’administration, « de ce qu’il est possible de mettre en place pour économiser de l’énergie au niveau des bâtiments communaux, ou dans les PAP (plans d’aménagement particulier) à venir », précise Isabel WiselerLima, présidente de la commission. Que les bâtiments concernés existent déjà ou soient en projet, la commission peut, par exemple, préconiser un système plus adapté pour économiser de l’énergie, comme « la géothermie ou la récupération d’énergie générée par les eaux grises ».Tout ce qui touche aux parcs et forêts de la ville est également suivi de près par la commission, ainsi que de grands projets tels que la renaturation de la Pétrusse, « une étude sur l’impact que peuvent avoir les espaces verts de la ville sur le climat », ou encore le Ban de Gasperich et sa récente transformation : « Nous avons beaucoup d’échanges à propos du grand parc qui se développe dans ce nouveau quartier. La commission intervient à différents niveaux, pour la présentation du projet aux citoyens, mais aussi pour veiller à ce que la biodiversité soit préservée grâce à des aménagements adaptés. » Afin d’accroître encore le potentiel vert de la ville de Luxembourg, un inventaire des toits susceptibles d’être végétalisés est en cours.

ÉCONOMIE CIRCULAIRE
Les déchets sont aussi un sujet de préoccupation pour la commission. « Faire évoluer le com-postage me tenait particulièrement à cœur, car il reste une marge de progression en matière de tri. La Ville de Luxembourg va prochainement adhérer au syndicat MinettKompost, ce qui permettra de valoriser tous les biodéchets. » L’économie circulaire prend aussi plus d’importance pour assurer une deuxième vie aux objets : « Nous avons un projet de centre de ressources, où il sera possible de laisser des objets dont on ne veut plus, mais qui sont encore en état de marche. »La commission de la protection de la nature et de l’environnement est saisie par le collège échevinal ou le conseil communal. Pour toute question concernant un aspect lié à la protection de la nature et de l’environnement, c’est à la commune qu’il faut s’adresser, via le Délégué à l’environnement : environnement@vdl.lu ou 4796-4773.

Contact :
Pierre Schmitt
Secrétaire
T. 4796-3217

– – – – – –
AUTEUR: ANNE FOURNEY — PHOTO: SIMON VERJUS (MAISON MODERNE)