La représentation de la violence sur scène

Représenter la violence sur scène est un défi que tout dramaturge se doit d’affronter. L’impossibilité de montrer les actes de violence directement oblige les metteurs en scène à une inventivité toujours plus sophistiquée pour trouver de nouveaux moyens d’emporter et de bousculer le spectateur. De la guerre chez les Athéniens aux questions les plus actuelles, la violence est une source d’inspiration permanente. Ce constat est au coeur d’une table ronde à laquelle participent, entre autres, les metteurs en scène Myriam Muller et Anna-Elisabeth Frick et le chef du service de psychologie de la police du Luxembourg, Marc Stein. Le débat est animé par le dramaturge et écrivain Ian De Toffoli. C. C.

18:30, Avec traduction simultanée en français et allemand, Théâtre des Capucins, www.lestheatres.lu