Rétrospective : Marcello Mastroianni (1)

Énorme succès au box-office auréolé d’une Palme d’Or et d’un Oscar, La Dolce Vita inaugurera l’hommage à l’acteur italien Marcello Mastroianni. Il sera suivi de Divorzio all’italiana (Divorce à l’italienne), une comédie noire relatant l’histoire d’un homme qui tente de se débarrasser de sa femme dans le but d’épouser sa cousine. Également au programme de la rétrospective, le film Otto e mezzo (Huit et demi) de Fellini, une œuvre fantasmatique et surréaliste qui s’inspire de la vie et du passé du cinéaste, évoquant son combat contre les aléas et les épreuves de la vie, ainsi que son angoisse de la page blanche. Dans la satire sociale controversée La Grande Bouffe, Mastroianni interprète un bourgeois qui, avec trois comparses, décide de manger jusqu’à ce que mort s’ensuive dans une débauche d’excès délirante. Quant au drame historique Allonsanfàn, il met en scène Mastroianni dans le rôle d’un ancien révolutionnaire extrémiste. Libéré de prison, il est prêt à se ranger… mais c’est sans compter sur l’intervention de ses anciens camarades. Dans le film La Città delle donne (La Cité des femmes), il se retrouve au beau milieu d’un congrès féministe après avoir suivi une femme rencontrée dans un train. La Pelle (La Peau) se déroule à Naples, peu après la Seconde Guerre mondiale, alors que soldats et population civile tentent de survivre aux ravages de la guerre. Enfin, La Nuit de Varennes retrace de manière romancée la fuite de Paris du roi Louis XVI et de Marie-Antoinette en 1791.

01/11 > 29/11 ▸ 18:30, 19:00, 20:45 & 21:00