Préserver l’arbre

Sur la Kinnekswiss, un grand arbre est comme un point de repère. Classé « arbre remarquable », ce chêne de 150 ans est pourtant mort. Mais sa carcasse sert d’abri aux oiseaux et aux larves et vers dont ils se nourrissent. Pas question donc de l’abattre. Au contraire, il est prévu de le sauvegarder tout en contrôlant régulièrement sa stabilité pour des raisons de sécurité.