Chrëschtdeeg am Theater

Durant cinq jours, les Théâtres de la Ville (Grand Théâtre et Théâtre des Capucins) et les Rotondes proposent un programme commun de spectacles propices aux rêveries, magnifiant l’esprit convivial qui règne en chaque fin d’année : à la fois festif, familial, gai, mais aussi parfois nostalgique, mélancolique.
Tout débute par le récit de Charles Dickens A Christmas Carol, dans lequel le personnage principal se bonifie au contact de fantômes venus lui rendre visite. Puis L’Arbre, une pièce sans paroles qui emmène un enfant endormi dans une barque à la dérive sur une île dont l’unique habitant est un arbre millénaire.
Pierre et le Loup, de Sergueï Prokofiev, est un conte musical orchestré à l’origine pour faire entendre les instruments de l’orchestre symphonique aux enfants. L’écoute est aussi au rendez-vous dans Rêveries, installée sur le parvis du Grand Théâtre, et invitant chacun à vivre une expérience intime et sensuelle avec les sons. Autre expérience sensitive, celle du cirque nouveau avec la pièce Hom(m), où Loïc Faure, seul dans sa cage, invente son chemin vers une liberté grâce aux jongleries, cascades et performances d’équilibriste… Dans un autre registre, M. & Mme Poiseau savent surprendre par la fraîcheur et l’humour de leur quotidien. Et la dernière proposition, Konferenz der wesentlichen Dinge, est un hymne à la famille et aux dialogues ouverts et libres, qui crée un espace de partage unique.